15ème edition

Les Chefs au grand coeur

Ghislaine Arabian (1ère femme ** en France, Top Chef de 2010 à 2015, Les Petites Sorcières, Paris)

Ghislaine Arabian, est une cuisinière belge, née à Croix.

Elle maîtrise parfaitement les cuisines flamandes et françaises, elle a su tirer le meilleur parti de chacune de ces influences dans ses recettes. De 1992 à 1998, elle officiait au pavillon Ledoyen, seule femme à l'époque à avoir obtenu deux étoiles au Guide Michelin.

En 1994, elle reçoit le Trophée des Femmes en Or.

En 2007, elle a repris un restaurant "les petites sorcières", dans Paris, pour le transformer en un "néo-bistrot". Respectée par les plus grands chefs, c'est l'une des rares femmes chef doublement étoilée en France notamment pour "Le Restaurant" à Lille.

De 2010 à 2014, elle a fait partie du jury de l'émission télévisée Top Chef.

Yves Mattagne (Sea Grill**)

Yves Mattagne débute sa carrière dans les cuisines du Hilton International Hotel à Bruxelles.
Après 3 ans, il est promu Chef du restaurant gastronomique du Hilton International Gatwick, à Londres.
De retour en Belgique, il assiste Michel Beyls, le célèbre Chef de l'Orangerie.
Sa carrière le mène ensuite à Paris, aux côtés de Jacques Le Divellec, le cuisinier le plus "poisson" de France.

En 1990, il devient Chef du Restaurant Sea Grill qui s'impose comme l'un des meilleurs restaurants de Bruxelles.






Pascal De Valkeneer (Le Chalet de la Forêt**)

Chef doublement étoilé du Châlet de la Forêt, Pascal Devalkeneer rejoint cette année la grande aventure des « 101 Tables » aux côtés d’Yves Mattagne et de Ghislaine Arabian.

Depuis son enfance en Afrique et l’éveil à la nature aux côtés de son père jusqu’à aujourd’hui en passant par le Bistrot du Mail ouvert à Bruxelles en 1992 et le Scholteshof de Roger Souvereyns, Pascal Devalkeneer a toujours exercé sa passion avec un maître-mot : l’harmonie.



Giovanni Bruno (Senzanome*)

Début des années 70, la famille Bruno arrive en Belgique et ouvre un restaurant. Giovanni y apprend son métier aux côtés de ses parents. A 22 ans, il reprend l’enseigne suite au départ de ceux-ci vers leur Sicile natale.

Depuis 1997, Giovanni et sa sœur forment un tandem de choc au Senzanome. Le restaurant connaît alors un nouvel élan grâce à la cuisine intuitive et novatrice de Giovanni.

En 2004 il obtient une étoile au guide Michelin, suivi par d’autres prix comme le meilleur restaurant italien (en Europe) hors Italie (2011 et 2012) et le prix Gault&Millau du meilleur Italien de l’année 2012.

Aujourd’hui et plus que jamais, Giovanni essaye d’apporter une nouvelle identité à cette fameuse gastronomie italienne trop longtemps réduite à des plats adaptés à nos critères locaux et non à un véritable terroir gastronomique d’origine.



Pierre Résimont (L’eau vive**)

À l’âge de choisir des études, Pierre Résimont hésitait entre l’architecture et la cuisine, qu’il préparait régulièrement avec sa grand-mère.

Suite aux judicieux conseils de son père, il s'oriente vers l'art culinaire pour le plus grand bonheur des fins palais !

En 1990, avec son épouse Anne, ils découvrent par hasard, une maison à vendre à Profondeville dans un écrin de verdure avec un petit moulin au bord d’une rivière. L’Eau vive. En 1994, à 25 ans, Pierre Résimont devient le plus jeune chef belge étoilé. Il décroche sa seconde étoile en 2009.

Insatiable, il donne des cours de cuisine et ouvre en 2012 le Comptoir de l’eau vive, à Erpent, qui propose une boutique de produits de qualité et une table de plats gourmands.

Pierre Résimont, en plus d'être ce grand chef que les amateurs de bonnes choses connaissent, reste un homme simple, convivial, accessible et bon vivant.

Un véritable vent de fraicheur dans l'univers de la haute gastronomie !